Rechercher

FESTIVAL DE MONTIER EN DER

Mis à jour : 21 nov. 2019

MONTIER J + 2



Voilà, Montier 2019 est fini. Quelle fête énorme !


Le festival de Montier 2019 qui a eu lieu du 14 au 17 novembre dernier était pour moi l'occasion rêvée de lancer un tout nouveau projet photographique sur le thème de la peau des animaux, simple excuse artistique et photographique pour parler de BIODIVERSITÉ.

Ce mot, biodiversité, est aujourd'hui revenu à la mode et utilisé à toutes les sauces, bonnes mais aussi mauvaises.


En ce qui me concerne, ce concept de biodiversité, je le porte depuis mon plus jeune âge, mais à l'époque on appelait ça autrement... J'ai grandi à la campagne avec l'amour de la nature, de la diversité des formes, des espèces, des fonctions, des adaptations, des couleurs, des textures etc.

J'en ai fait une ligne de vie. Je l'ai étudiée à l'Université pour mieux la comprendre et l'appréhender. La biodiversité ne m'a jamais quitté, elle est présente dans ma vie plus que jamais, vie personnelle, familiale, et professionnelle.


Le projet LA NATURE DANS LA PEAU est tout simplement une autre approche du vivant pour susciter l'émerveillement, la curiosité, la réflexion, la prise de conscience et de recul intellectuel sur notre place dans la nature, sur notre avenir aussi.

Il fallait voir les scolaires se prendre immédiatement au jeu pour trouver à quel animal pouvait bien appartenir de telles écailles ou d'aussi jolies plumes... C'est d'ailleurs pour les enfants que j'ai inséré, l'air de rien.... à l'entrée de l'expo, un poisson rouge en très gros plan que beaucoup d'adultes ont eu peine à reconnaître, mais que la plupart des enfants ont reconnu en un clin d'oeil !

Ecailles, plumes, peaux nues, pelages, piquants, la peau des animaux vue de près, de très près même, raconte tout simplement le vivant. Le génie de la Nature est là, devant vous. Il suffit de sortir l'oeil du viseur de l'appareil photo et contempler.


Pendant 25 ans, j'ai documenté des espèces, rares ou communes, grandes ou petites, des comportements parfois jamais photographiés, des milieux naturels extrêmes du désert à la forêt équatoriale en passant par les volcans ou le bocage berrichon.

On m'a dit tout le weekend que l'on ne m'attendait pas sur ce genre d'images... En fait, Je suis simplement revenu à mes premières amours : observer la nature de près, pour mieux la comprendre.

Je vous offre juste une loupe, mon appareil photo...

La photo n'est qu'un OUTIL, surtout pas une fin en soi. La photo n'est qu'un média, le photographe est un ambassadeur, et rien d'autre. L'artiste n'est pas celui qui déclenche, non l'artiste c'est cette force de codage de l'ADN , cette force de l'évolution que l'on a tant de peine à comprendre et à défendre. Regardez de près les ailes d'un papillon d'Amérique centrale, un pelage d'antilope africaine ou les piquants du hérisson de votre jardin. Tout n'est que pureté, élégance, la perfection de la Nature est là, devant vous.

Comment expliquer que certaines écailles soient blanches au milieu d'autres exclusivement noires, regardez comment les poils des mammifères s'organisent sur leur pelage... Observez le dégradé subtil des couleurs des plumes de perroquet... Approchez-vous et regardez attentivement ce que l'on détruit chaque jour d'avantage. Et encore, sur ce projet, je n'aborde pas le monde végétal, mais tout est lié, tout est magnifiquement génial....

Mon but ? Susciter l'étonnement, la curiosité, l'admiration de la NATURE à toutes les échelles. Nul besoin d'observer une espèce rare au bout du monde pour être en admiration devant le génie du VIVANT.

Désolé pour celles et ceux que je n'ai pas réussi à rencontrer... Pourtant, j'ai essayé d'être le plus présent possible sur mon expo durant tout le festival, sauf à l'occasion des conférences Canon à Giffaumont durant lesquelles je me suis évidemment absenté de mon stand. C'est grâce à Canon France que le projet a pu voir le jour, et évidemment au Festival (AFPAN).

C'est également grace au partenariat extraordinaire dont j'ai pu bénéficier avec Canon et Camara Lille que j'ai pu pratiquement "offrir" des tirages de l'expo (au choix), faits sur place sur des tireuses professionnelles Canon par un expert de leur équipe.

Le but de cette opération ?

Utiliser une superbe technologie de pointe comme Cheval de Troie pour faire ENTRER la BIODIVERSITÉ dans les foyers, même les plus modestes. J'ai donc sciemment décidé de proposer des tirages sur du papier haut de gamme au prix de simples posters en papier durant ces quatre jours exceptionnels de lancement du projet. Cette opération aurait été totalement Impossible sans l'aide de Canon évidemment, et ici je remercie personnellement Alain Tombois qui a soutenu l'initiative dès le début.

Je tenais à éclaircir ce point, car évidemment, les prix n'avaient rien à voir avec les vrais prix normalement pratiqués par la profession pour la vente de tirages. La formule a eu du succès, c'est cela qui compte.



Il est temps de remercier les personnes qui ont permis le lancement de cette belle aventure de LA NATURE DANS LA PEAU ® (la marque est déposée... ).

Tout d'abord merci, merci à Maud Potier . Elle a adoré le projet dès le premier instant, il y a un bon moment déjà et l'a soutenu envers et contre tout.

Merci à l'AFPAN, merci mille fois au festival de Montier et à tous les administrateurs (et trices 😀 ) pour avoir permis le lancement de ce projet photo en grandes pompes, avec une exposition extraordinaire ! Ce projet était un pari, il a été gagné dès la première demi-journée du festival avec un retour dithyrambique du public !

Merci à Regis Fournel et évidemment tout l'AFPAN d'avoir cru au projet. C'est bon de se sentir soutenu je vous le confie...

Je dois aussi dire merci aux bénévoles. Lorsque l'on est exposant, on a une énorme pression, et en tant qu'invité du festival, une vraie responsabilité envers le public et toutes les équipes de l'Afpan. On a une relation toute particulière avec les bénévoles qui se sont occupés de l'expo de A à Z. Et bien je vous aime, je vous remercie, et croyez-moi, vous m'avez bluffé d'efficacité et d'implication. Je ne sais même plus quoi dire... Concernant les bénévoles qui se sont occupés du parking, j'ai longuement discuté avec eux, ils ont été juste fantastiques. Hyper pros et disponibles même sous la pluie... ! Merci à Martine Fournel de m'avoir ouvert les yeux sur un aspect de l'expo que j'ignorais, en tout cas à ce point...


Merci à Canon France qui a immédiatement soutenu l'idée par la voix d'Alain Tombois.

Merci à Delphine Castagné et Yann Métrich de l'Agence NATURAGENCY.COM avec qui je travaille la main dans la main depuis la création de l'agence, à Montier, il y a 5 ans maintenant... Delphine a fait un travail extraordinaire pour le carnet pédagogique de l'expo. Vraiment merci pour son aide et son implication sans compter ses heures...


Merci à Laurent Guillot directeur de l'agence de voyages Etendues Sauvages, "mon" agence avec qui je travaille depuis plus de 10 ans pour faire découvrir la photo et la nature à nos clients dans des conditions exceptionnelles, la plupart du temps sur mesure ! C'est une facette de mon métier dont je suis fier, car dans ce domaine, on voit un peu tout et beaucoup de n'importe quoi...


Un énorme merci à Michel Lafon Publishing, mon éditeur depuis plus de 10 ans également et qui a pris ce nouveau projet à bras le corps... et va bientôt le sublimer... 😊

Merci à Sébastien Laurent du zoo de la Boissière du Doré et Pierre Gay du Bioparc de Doué pour m'avoir permis de faire certains clichés totalement impossibles à réaliser dans la nature sans déranger les animaux.


Merci enfin à Pascal Bourguignon, pour avoir travaillé comme un chef sur les tirages. Le résultat est tout simplement époustouflant. Quant au rendu des caissons lumineux sur les matières, alors là.... le public a été subjugué ! Le choix des caissons lumineux fut incontestablement une des clés de ce grand succès.

Voilà, je crois que je n'ai oublié personne.

Ah, si, merci à vous, le PUBLIC, pour votre visite, pour votre retour incroyable sur cette idée et ces clichés. Des milliers de gens sont rentrés chez eux avec une nouvelle idée en tête : regarder les animaux de plus près, plus attentivement, et se poser de nouvelles questions...

Merci à toutes et à tous,

28 vues

CHRISTOPHE COURTEAU  

© 2019 Christophe Courteau

Skins la Nature dans la Peau, est une marque déposée

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Twitter Icon
  • White Vimeo Icon